Actualités

Participez à la Semaine Européenne du Développement Durable - 30 mai au 5 juin 2017

 
 
Participez à la Semaine Européenne du Développement Durable - 30 mai au 5 juin 2017

La Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD), qui a lieu chaque année du 30 mai au 5 juin, a pour objectif de faciliter les différentes formes de mobilisation afin de promouvoir le développement durable et de sensibiliser à ses enjeux.

En 2016, plus de 300 000 citoyens dans 38 États, membres ou non de l’Union européenne, ont participé, avec 4 146 initiatives, activités et événements, dont 1 661 en France.

Au niveau départemental, les objectifs de cette manifestation sont multiples :

  •  expliquer ce qu’est le développement durable, au travers d’actions de sensibilisation face aux enjeux liés notamment à la COP 21 et l’accord de Paris ;
  •  faciliter une mobilisation concrète, tant individuelle que collective, au travers de la sensibilisation du public à la consommation et la production responsables, la mobilité douce, la biodiversité.
17077_sdd2017_mega-bannieres_728x90px

Retrouvez le programme des actions mises en œuvre sur le département à cette occasion

sur le site Internet du Ministère de la Transition énergétique et Solidaire :

http://evenements.developpement-durable.gouv.fr/campagne/sedd2017/

Les objectifs du développement durable

Pour son édition 2017, la semaine européenne du développement durable contribue à faire connaître les 17 objectifs de développement durable, feuille de route universelle du développement durable à l'horizon 2030, adoptée par la communauté internationale en 2015.

Ces objectifs s’appuient sur 5 grands enjeux transversaux (« 5P ») : les peuples, la planète, la prospérité, la paix et les partenaires. Ils constituent une démarche universelle et transversale concernant tous les pays.

Sans titre

L'accord de Paris

Suite à la mobilisation pour la COP 21, la France a présenté dès juillet 2016 devant l’ONUOrganisation des Nations unies un premier rapport et s’engage dans la mise en œuvre de ces objectifs. En effet, la COP21 s'est conclue le 12 décembre 2015 par l'adoption du premier accord mondial visant à freiner le changement climatique et à rendre les pays plus résistants à ses effets.

Il promeut une coopération accrue entre les pays développés, les pays émergents et les pays en voie de développement. Pour cela, des transferts de technologies entre ces pays permettront d'accélérer la transition énergétique au travers notamment de financement d'au moins 100 milliards de dollars qui devront être débloqués chaque année par les pays développés à partir de 2020. Les États devront revoir à la hausse tous les 5 ans leurs engagements de réduction de gaz à effet de serre, accompagné tous les 2 ans de la production d'un rapport sur leur politique climatique qui sera vérifié par les experts des Nations Unies.

comprendre l'accord de PARIS infographie

Les acteurs concernés

L’État, les collectivités territoriales, les entreprises, les syndicats, les chercheurs, les associations, les citoyens, les usagers…L’atteinte de ces objectifs implique la mobilisation de tous, dans une logique de co-responsabilité, de gouvernance ouverte et de partenariat.

Climat : pourquoi faut-il agir vite ?

Pourquoi il faut agir vite
Pourquoi le climat change expliqué aux ENFANTS

Plan d'action pour les mobilités actives

Les mobilités actives sont des déplacements qui ne mobilisent que l'énergie humaine : marche, vélo, trottinette, voire vélo à assistance électrique...

Axe 1 : Intermodalité des transports en commun et des modes actifs : pour un voyage en train, la réservation d'une place pour un vélo est possible, accompagné de la définition de plans pour les vélos dans les gares.

Axe 2 : Partage de l'espace sécurité : les trajectoires des cyclistes et des piétons peuvent être aménagées notamment au travers de la perception des zones de circulation à 30 km/h, de voies vertes et de zones piétonnes.

Axe 3 : Enjeux économiques des modes de déplacements écologiques : depuis le 19 février 2017 et jusqu'au 31 janvier 2018, le gouvernement accorde une aide de 200 euros pour l'achat d'un vélo électrique. La demande d'aide doit être effectuée via un formulaire accessible sur le site Internet de l'Agence de services et de paiement : http://www.asp-public.fr/bonus-velo

Des bonus peuvent également être accordés pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride, y compris en ce qui concerne la délivrance de cartes grises. Pour que le bonus soit versé, le taux de CO₂ du véhicule neuf ne doit pas être supérieur à 60 grammes de CO₂/km.

Axe 4 : les mobilités actives doivent permettre de faire le lien avec l'urbanisme et le logement

Axe 5 : la promotion des bienfaits de la marche et du vélo doit être accentuée en tant qu'outil de santé publique : réduction d'environ 50% des maladies cardiovasculaires, d'au moins 25% des cancers..

BANDEAU SEDD