Actualités

Signature du premier contrat de ruralité pour les Pyrénées-Atlantiques

 
Signature du premier contrat de ruralité  pour les Pyrénées-Atlantiques

Conformément aux dispositions du comité interministériel aux ruralités du 20 mai 2016, les intercommunalités sont invitées à conclure avec l’État l’équivalent des contrats de ville pour le milieu rural : les contrats de ruralité.

 C’est à ce titre qu’un contrat de ruralité est conclu entre L’État, représenté par M. Eric MORVAN, Préfet des Pyrénées-Atlantiques et la Communauté de communes du Pays de Nay, représentée par M. Christian PETCHOT-BACQUE, Président.

 Premier des contrats de ruralité conclus dans le département des Pyrénées-Atlantiques, cet outil vise à coordonner sur six années les moyens techniques, humains et financiers dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet de territoire partagé à l’échelle du bassin de vie, autour de 6 volets, pouvant être complété en fonction des spécificités du territoire.

Présentation générale du territoire de la Communauté de Communes du Pays de Nay et de ses enjeux

Le territoire de la Communauté de Communes du Pays de Nay compte 28 communes pour 28 000 habitants.

Ses caractéristiques principales sont :

 - une organisation autour de différents espaces ayant leur propre particularité et constituant ou pouvant constituer des « Pôles et espaces de développement ruraux » (secteur de la plaine agricole, pôle urbain du Pays de Nay et secteur des coteaux et de la montagne) ;

- une croissance démographique soutenue mais inégalement répartie, accompagné de disparités de revenus des ménages entre communes ;

- une mobilité quotidienne liée principalement aux déplacements domicile-travail constitutive de la principale source de consommation énergétique automobile, accompagné d’un usage des transports en commun et des modes doux faible ;

- une production de logements dominée par le pavillon en lotissement, insérés entre tissu ancien et espace agricole ;

- un bassin d’emploi dynamique et concentré sur 2 pôles, Bordes avec plus de 3500 emplois, et Nay-Coarraze-Bénéjacq avec 2800 emplois, l’industrie (filières aéronautique et agroalimentaire) se positionnant au 2ᵉ rang, après les emplois tertiaires ;

- un espace foncier à développer, notamment autour d’espaces spécifiquement aménagés pour les activités économiques ;

- une agriculture qui est une composante majeure, mais en recul, avec une baisse généralisée du nombre d'exploitations et une pyramide des âges déséquilibrée ;

- une desserte en technologie de l’information et de la communication (TIC) à renforcer ;

- une offre commerciale marquée par un développement périphérique ;

-une activité touristique, composante à part entière de l'économie du territoire, mais avec une offre de restauration et d'hébergement à développer ;

- un phénomène d’urbanisation linéaire et étalé, générateur d’une consommation des espaces agricoles en zone de plaine sur l’ensemble du territoire.

Actions proposées dans le cadre du contrat de ruralité

Afin de répondre aux enjeux du territoire, aux objectifs du projet de territoire et à ceux du présent contrat, 87 actions opérationnelles pour un coût total de 24,5M€ sont proposées au titre des 4 axes suivants :

 Axe 1 – Développement de l’attractivité du territoire

Axe 2 – Redynamisation et renforcement des bourgs-centres et des centralités

Axe 3 – Services, cohésion sociale et accessibilité

Axe 4 – Transition écologique et mobilités

6 volets contrat ruralité Nay