Pollutions des eaux

 
 

La ressource en eau est une richesse, à la fois précieuse, fragile et limitée, qui doit faire l’objet d’une gestion cohérente et rationnelle.

Indispensable à la vie et à toute activité économique, l’eau est utilisée pour des usages domestiques, industriels ou agricoles qui requièrent tous en abondance une eau de qualité.

Mais à travers ces diverses utilisations, l’eau est souvent polluée. Son rejet au milieu naturel sous forme d’effluents plus ou moins fortement pollués peut engendrer à court ou long terme des conséquences graves, tant pour la santé et l’hygiène publique que pour l’environnement et avoir des répercussions économiques non négligeables.

Les pollutions des eaux peuvent provenir des activités agricoles, des activités domestiques ou de substances dangereuses.

Les pollutions agricoles

L’impact des activités agricoles sur la qualité des eaux est la conséquence des pertes de fertilisants (engrais chimiques, effluents d’élevages, aussi appelés engrais de ferme, effluents agro-alimentaires et boues) et des produits de traitement des cultures (produits phytosanitaires).

Ces pollutions peuvent empêcher certaines utilisations de l’eau, notamment son emploi pour l’alimentation humaine et animale (eaux souterraines et superficielles), et entraîner une dégradation des milieux aquatiques.

Pour maîtriser les pollutions d’origine agricole, les pouvoirs publics s’appuient sur la combinaison de différents outils : réglementaires, économiques ou basés sur le volontariat.

Les pollutions domestiques

Les agglomérations urbaines produisent une part importante de la pollution de l’eau (autre qu’industrielle ou agricole), générée par les habitations et les activités qui s’y trouvent. Il est donc indispensable de la traiter avant de la rejeter.

L’assainissement des eaux usées urbaines est une compétence communale : les communes doivent opérer les choix entre l’assainissement collectif et non collectif (zonage d’assainissement), sont responsables de la réalisation et de la gestion des équipements d’assainissement collectif (réseau de collecte et station d’épuration), et doivent assurer le contrôle des systèmes d’assainissement non collectif des particuliers notamment.

Les pollutions avec des substances dangereuses

Les enjeux environnementaux et sanitaires lies aux pollutions toxiques dans les milieux aquatiques sont au cœur de nombreux débats de société et la prise de conscience de la nécessité de réduire la pollution toxique est de plus en plus importante.

En effet, les polluants toxiques ont des impacts non seulement sur l’environnement mais aussi sur la santé humaine, avec des conséquences économiques non négligeables. La pollution peut avoir des effets irréversibles sur les écosystèmes comme la disparition d’espèces, la contamination de la chaîne trophique, et des impacts sanitaires importants.

Enfin les coûts économiques de la dépollution (construction de station d’épuration pour les industries, mise au point de nouveaux procédés, décontamination de sites et sols pollués…) et les coûts liés à la santé humaine sont importants. Ces coûts peuvent aussi être indirects en empêchant des usages de l’eau, comme la production d’eau potable, ou en bloquant le fonctionnement de stations d’épuration urbaines.

La réglementation actuelle reflète les exigences citoyennes sur ce sujet, en affichant des objectifs ambitieux de protection ou de restauration des milieux aquatiques vis-à-vis des pollutions toxiques.

Pour en savoir plus : Ministère de l'Ecologie / Eau / Pollutions