#Réagir 3919 - Lancement du Grenelle sur les violences conjugales

 
 
#Réagir 3919 - Lancement du Grenelle sur les violences conjugales

Appel à projets "fonds Catherine"

Parce que réagir peut tout changer !

Faisons connaître le ☎️ 3919 #Réagir3919 , l'appel est anonyme et gratuit. Le 3919 est un numéro d'écoute national destiné aux femmes victimes de toutes formes de violences ainsi qu'à leur entourage et aux professionnels concernés.

Il est disponible 7j/7: du lundi au vendredi de 9h à 22h et le samedi/dimanche (jours fériés) de 9h à 18h.

En cas d’urgence, appelez le 17 ou le 112 .

3/9/19 : c'est la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes et le 1er jour du Grenelle des violences conjugales. Ce Grenelle réunira tous les acteurs : les ministres concernés, les acteurs de terrain, les services publics, les associations et familles de victimes afin de mobiliser toute la société contre les féminicides.

12/9/19 : M. Éric SPITZ, préfet des Pyrénées-Atlantiques, lance le Grenelle territorial sur les violences conjugales dans le département des Pyrénées-Atlantiques

Dans le cadre de cette mobilisation nationale, Monsieur Éric SPITZ, préfet des Pyrénées-Atlantiques, lance le Grenelle territorial, le jeudi 12 septembre 2019, en présence des services administratifs, des instances judiciaires, des forces de l’ordre, des professionnels de santé, des élus, des acteurs sociaux, des associations

Cette journée s’articule autour des thématiques suivantes : prévention et sensibilisation / détection des victimes / accueil et accompagnement des femmes / protection des victimes / sanction et prise en charge des auteurs.

L'objectif est simple: faire se rencontrer l'ensemble des acteurs, mettre en synergie des compétences complémentaires. Les échanges portent notamment sur les 10 mesures d'urgence que le gouvernement a annoncé:

  1. 1 000 nouvelles places d’hébergement et de logement
  2. Accès des femmes victimes de violences à la garantie Visale pour trouver un logement plus facilement
  3. Création d’une plateforme de géolocalisation des places d’hébergement disponibles
  4. Mise en place en place d’un bracelet anti-rapprochement pour les auteurs de violences
  5. Lancement d’un audit de 400 commissariats et gendarmeries pour détecter les dysfonctionnements et y remédier
  6. Mise en place d’une grille d’évaluation du danger dans tous les services de police
  7. Généralisation de la possibilité de déposer plainte dans les hôpitaux
  8. Suite à chaque féminicide, un retour d’expérience sera mis en place au niveau local avec les professionnels concernés (police, gendarmerie, justice, travailleurs sociaux, médecins…)
  9. Possibilité de suspendre ou aménager l’autorité parentale directement par le juge pénal
  10. En cas de féminicide, l’autorité parentale sera suspendue de plein droit dès la phase d’enquête ou d’instruction

Cette journée du 12 septembre a permis de faire émerger des propositions qui seront communiquées au gouvernement et de mettre en lumière de nouvelles mesures prochainement mises en œuvre dans les Pyrénées-Atlantiques :

- instauration de 18 nouvelles places supplémentaires pour l'hébergement d'urgence (doublement du parc)

- engagement de travaux pour la pré-constitution des preuves légales par le centre hospitalier de Pau (recherches de preuves)

- organisation d'une journée de formation à destination des personnels hospitaliers le 25 novembre 2019

- organisation de formations à destination des services de ressources humaines et médecine du travail (formations portant sur la détection et la prévention)

- mise en place d'un psychologue au commissariat de Pau dans le cadre de la mise en oeuvre de la Police de sécurité du quotidien (PSQ)

 

A savoir:


Appel à projets « fonds Catherine »

Dans le cadre du grenelle des violences conjugales, lancé le 3.9.19 (en écho au numéro vert national 3919), Marlène SCHIAPPA, la secrétaire d’État auprès du premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, a annoncé l’ouverture d’un fonds d’1M€ pour les associations locales.

Ce fonds, baptisé « Catherine »*, vise à soutenir des projets locaux en faveur de la lutte contre les violences conjugales, structurant en termes de politique publique et d’impact auprès des femmes concernées. En Nouvelle-Aquitaine, l’enveloppe régionale est de 67 087€ pour cet appel à projets.

Les dossiers de candidature doivent être adressés, uniquement par voie électronique, à la direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité de Nouvelle-Aquitaine (drdfe@nouvelle-aquitaine.gouv.fr) d'ici le 14 octobre 2019.

* Il est dénombré en France autant de femmes appelées « Catherine » que de femmes victimes de violences conjugales.

> Appel à projets de lutte contre les féminicides, dans le cadre du Fonds Catherine en Nouvelle-Aquitaine - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,10 Mb

> Fiche présentation projet - format : ODT sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,04 Mb