Les 3 domaines d’intervention de l’ODSR

 
 

Les outils de connaissance de l’insécurité routière ;
L’analyse de l’accidentologie au niveau départemental ;
La diffusion de la connaissance.

Les outils de la connaissance de l’insécurité routière

- Le fichier accident (BAAC)  
l’ODSR est chargé de la qualité globale des données en termes d’exhaustivité (notamment pour les accidents légers) et de la qualité des variables (localisation, alcool, ceinture, âge, etc.). Pour améliorer celle-ci, il est amené à nouer des contacts réguliers avec les forces de l’ordre, productrices des données.
Par ailleurs, l’ODSR est chargé de l’exploitation du fichier : analyse conjoncturelle ; par type d’usager, type de réseau et âge ; part attribuable à l’alcool et au non-port de la ceinture, etc...
Il collabore à la mise à jour des données de géo-référencement servant en particulier à l’exploitation cartographique du logiciel Concerto.

- L’exposition aux risques  
s’agissant des risques liés aux parcours, l’ODSR est chargé de la procédure de recueil auprès de tous les gestionnaires et de l’analyse des résultats en terme d’indicateur d’accidentologie locale (IAL) et est en charge de la cohérence des données recueillies. Il concourt à l’amélioration de la connaissance des déplacements en milieu urbain et interurbain.

- L’observation des comportements  
la connaissance des comportements liés aux vitesses pratiquées, au port de la ceinture, à l’alcoolémie est prioritaire. Dans ce but, l’ODSR réalise ou est destinataire des analyses locales réalisées à partir des procès verbaux, des Enquêtes Comprendre pour Agir, des exploitations des stations de comptages, des bases de données infractions.

L’analyse de l’accidentologie au niveau départemental

L’ODSR contribue à l’analyse de l’accidentologie au niveau départemental et notamment :

  •  aux diagnostics et études d’enjeux,
  •  aux évaluations des actions locales avec le plan départemental de contrôle routier,
  •  à l’amélioration des méthodologies d’analyse (choix des indicateurs, signification des résultats, constitution de références, harmonisation des démarches, croisement entre divers indicateurs....),
  •  à la mise en oeuvre des facteurs explicatifs des niveaux d’insécurité constatés dans le cadre des IAL (indicateur d’accidentologie locale) qu’ils soient défavorables ou favorables.

La diffusion de la connaissance

Les publications : l’ODSR réalise une publication mensuelle et un bilan annuel commenté sur les chiffres définitifs.
La valorisation et la capitalisation de la connaissance : la connaissance des outils, des études, des diagnostics, des actions menées, des projets des partenaires, des bilans sur l’efficacité des aménagements, la contribution aux programmes nationaux permet à l’ODSR de participer ou d’animer les différents groupes ou clubs locaux.
L’ODSR répond aux demandes de renseignements formulées par les collectivités locales, les bureaux d’études privés et les particuliers.

> Répartition des accidents mortels - période 2004-2008 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 8,02 Mb