Naufrage du Grande America : 12 mars 2019

 
 
Naufrage du Grande America : 12 mars 2019

La préfecture vous dresse un point de situation suite au naufrage du Grande America, le 12 mars 2019

Le navire Grande America, armement italien Grimaldi Lines et pavillon italien, en provenance de Hambourg et à destination de Casablanca a fait naufrage dans le Golfe de Gascogne le 12 mars en milieu de journée, à la suite d’un incendie déclaré le 10 mars.

Le Grande America a coulé à environ 180 milles (320 km) à l’ouest de la Charente-Maritime.

La préfecture maritime de l’Atlantique déploie actuellement le dispositif de lutte antipollution sur la zone d’opérations en mer, tel que précisé sur leur site Internet et compte twitter :

https://www.premar-atlantique.gouv.fr/communiques-presse

https://twitter.com/premaratlant

Depuis le début de l’événement, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques est en lien permanent avec la préfecture de la zone Sud-Ouest afin d’être tenue informée des opérations en mer et des éventuels impacts sur nos côtes (modélisations de dérives de nappes d’hydrocarbures, etc.).

À ce stade, le littoral des Pyrénées-Atlantiques n’est pas concerné par un phénomène de pollution. Il n’est donc pas prévu d’activer le dispositif POLMAR TERRE (POLlutions MARines) dans le département. Ce dispositif, volet du plan ORSEC (ORganisation de la Réponse de SEcurité Civile), est une mesure pour lutter contre les pollutions marines par hydrocarbures sur le littoral français.

Toutefois, par anticipation, le recensement des moyens mobilisables en cas de pollution a été opéré par les services de la délégation à la mer et au littoral (DML / DDTMdirection départementale des territoires de la mer) :

  • inventaire du matériel POLMAR (moyens humains et matériels) en lien avec les communes situées en bordure littorale
  • mise à jour des lieux de stockage des hydrocarbures
  • test de l’annuaire POLMAR (contacts utiles)

Une réunion d’information s’est tenue le vendredi 22 mars 2019, en sous-préfecture de Bayonne, en présence des services de l’État et des principales collectivités concernées par une éventuelle pollution du littoral : maires littoraux, Chambre de Commerce et d'Industrie, Communauté d’agglomération du pays basque, Conseil départemental, Conseil régional et Comité interdépartemental des pêches maritimes. Présidée par M. Hervé JONATHAN, sous-préfet de Bayonne, cette réunion avait pour objectif de présenter un point de situation sur la gestion en cours d’opérations menées en mer, sur l’évaluation des risques de pollution, ainsi que les grands mécanismes du dispositif POLMAR (POLlutions MARines).

Les différentes responsabilités ont ainsi été précisées, notamment l’implication de 1er rang des communes dans la prévention et la lutte contre la pollution. Le Préfet des Pyrénées-Atlantiques coordonne les mesures d’anticipation et dans ce cadre, le fonds POLMAR destiné à financer d’éventuelles opérations de lutte contre la pollution a d’ores et déjà été activé.

En cas de découverte de pollution sur le territoire de leur commune, les maires devront alerter la préfecture dans les plus brefs délais afin que la chaîne opérationnelle POLMAR puisse être déployée (procédure de reconnaissance sur site, analyse du produit, interventions).

A ce stade, les services de l’État et les collectivités restent vigilants quant à l’évolution de la situation.

Complément d'informations:

Fiches pratiques pour vous guider (consignes):

Que faire en cas de découverte d'oiseaux victimes de pollution marine ?

Découverte de mammifères marins victimes de pollution marine

Que faire en cas de contact du produit avec la peau ?

Découverte de tortues marines victimes de pollution marine

Guide à destination des autorités locales

Que faire face à une pollution accidentelle des eaux ?

Les communiqués de presse de la préfecture sur le sujet:

> Communiqué de presse en date du 15 mars 2019 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb

> Communiqué de presse en date du 22 mars 2019 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,11 Mb

> Communiqué de presse en date du 23 mars 2019 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,15 Mb